L’Afrique se trouve à un moment décisif de la réalisation des ODD et de l’Agenda 2063 en Afrique. Plus de deux ans après le début de la pandémie mondiale, des millions de vies ont été perdues, le bilan humain et économique est sans précédent et les efforts de rétablissement menés jusqu’à présent ont été inégaux, inéquitables et insuffisamment axés sur le développement durable. 

La crise actuelle menace des décennies de progrès en matière de développement, retardant encore plus la transition urgente vers des économies plus vertes et plus inclusives et entravant davantage la réalisation des ODD.

Dans cette crise mondiale l’Afrique se démarque dans sa capacité de resilience avec un impact sanitaire moins lourd que le monde entier. 

L’Afrique détient une occasion unique de promouvoir une croissance inclusive et d’accélérer non seulement le relèvement au sortir de la pandémie, mais aussi la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine. La situation mondiale doit être une leçon pour l’Afrique, notant que quasi 1/3 des population les plus fragile dans le monde s’y trouve. 

Aujourd’hui nous avons comme situation des ODD :

  • Entre 119 et 124 millions de personnes de plus ont basculé dans l’extrême pauvreté en 2020;
  • Dans le monde, entre 70 ET 161 millions de personnes de plus pourraient avoir souffert de la faim en raison de la pandémie en 2020;
  • 90 % des pays signalent toujours une ou plusieurs perturbations des services de santé essentiels;
  • 101 millions d’enfants de plus (9 %) dans le primaire sont tombés sous le seuil minimal de compétence en lecture en 2020;
  • 1 femme sur 3 (736 millions) a été victime de violence physique et/ou sexuelle au moins une fois dans sa vie ;
  • des milliards de personnes n’avaient toujours pas accès à des services d’approvisionnement en eau potable, d’assainissement et d’hygiène en 2020;
  • 759 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité
  • la pandémie a entraîné la perte de l’équivalent de soit environ 4 x plus que pendant la 255 millions d’emplois à temps plein crise financière mondiale (2007-2009);
  • Le nombre de passagers aériens est passé de 4,5 milliards en 2019 à 1,8 milliard en 2020, soit une baisse de 60 % ;
  • la proportion de réfugiés dans dans la population mondiale a plus que doublé depuis 2010 sur 100 000 personnes, 311 sont des réfugiés (2020)
  • la majorité des plus de 1 milliard d’habitants de taudis vit dans trois régions, 370 millions en ASIE DE L’est et du sud-est, 238 millions en Afrique subsaharienne et 226 millions en Asie centrale et du sud;
  • l’empreinte matérielle » mondiale a augmenté de 70 % entre 2000 et 2017
  • la température mondiale moyenne de 2020 Dépasse de 1,2° C les niveaux préindustriels;
  • les zones mortes augmentent à un rythme alarmant, passant de 400 en 2008 à 700 en 2019;
  • la liste rouge de l’UICN recueille des données sur plus de 134 400 espèces de mammifères, d’oiseaux, d’amphibiens, de coraux récifaux et de conifères. plus de 37 400 espèces sont menacées d’extinction; 
  • 331 assassinats de défenseurs des droits humains en 2020 soit une hausse de 18% depuis 2019 
  • L’investissement direct étranger a chuté de 40 % passant de 1 500 milliards de $ en 2019 à moins de 1 000 milliards de $ en 2020

Ces quelques chiffres de la situation des 17 ODD affiche l’importance des efforts en matières de développement à faire dans le monde. 

“ Les objectifs de développement durable sont aujourd’hui plus importants que jamais. Le temps est à présent venu d’assurer le bienêtre des peuples, des économies, des sociétés et de notre planète.”

— António GUTERRES, Secrétaire général de l’ONU

Dans le cadre de la mise en oeuvre de l’Agenda 2063, calendrier de l’union Africaine pour l’Emergence du continent dans les prochaines années. 

Le continent a fait des progrès notables dans la mise en oeuvre des 14 projets phares de l’Union africaine. Il convient de noter les progrès réalisés dans l’opérationnalisation de la zone de libre-échange continentale africaine. 

La performance globale des États membres africains en ce qui concerne l’avancement de la ZLECA s’élève à 92 % de l’objectif fixé pour 2019.  À ce jour, 54 pays ont signé et 29 ont ratifié la ZLECA. De même, des progrès notables ont été enregistrés en ce qui concerne la « libre circulation des personnes et le passeport africain ». 32 États membres ont signé le protocole au traité instituant la Communauté économique africaine relatif à la libre circulation des personnes, au droit de séjour et au droit d’établissement. 

Le Marché unique du transport aérien africain (MUTAA) a été lancé en janvier 2018 lors du 30e sommet ordinaire de l’Union africaine. À la suite de ce lancement, 29 États membres de l’UA – représentant près de 80 % du trafic aérien intra-africain – ont signé l’Engagement Solennel de mettre en place le MUTAA, dont 18 États membres ont signé un protocole d’application visant à supprimer toute restriction des accords de services aériens qui ne serait pas conforme à la Décision de Yamoussoukro.

Revolution par et pour les Jeunes Episode 6 : ODD et Agenda 2063 en Afrique : Résultats et Perspectives

Durant notre prochaine episode RJE, nous mettrons un accent sur les grandes réalisations en Afrique et surtout nous allons mettre en avant les acteurs engagés au coté ds populations pour l’atteinte des 17 ODD. 

Participer à la première conference consacrée à la mis en oeuvre des ODD et de l’Agenda 2063 en Afrique avec des expert(e)s de hauts niveaux.

Pour vous inscrire :

Linkedin : https://www.linkedin.com/video/event/urn:li:ugcPost:6881898360593244160/

Youtube : https://youtu.be/rQT_5tJ-NU4